Elections day. Thousands of Haitian electors wait to vote at the entrance of a polling station. //// Jour dՎlections. Des milliers dՎlecteurs Ha•tiens attendent devant lÕentrŽe du bureau de vote.

L’AIJD exprime son inquiétude concernant le fait que la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (MINUSTAH), manipulée par les Etats Unis, n’a pas accompli son rôle de “mission de paix”.

Considérant que les Nations Unies suivant la Résolution 1542 ont envoyé en Haïti, après le départ précipité, suspect et confus du Président Jean Bertrand ARISTIDE, une mission dite « de Paix » ;

Considérant que la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti MINUSTAH, manipulée par les Etats-Unis, n’a pas joue son rôle de Mission de Paix tel que décrit dans la Charte des Nations Unies et la Résolution 1542 ;

Considérant qu’en dépit de la présence de la Mission de Paix ou de Stabilisation des Nations Unies en Haïti la situation des Droits de l’Homme n’a pas amélioré et que la section des Droits de l’Homme de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti MINUSTAH a dénoncé de « CATASTROPHIQUE » la situation des Droits de l’Homme en Haïti;

Considérant que, depuis l’installation du Gouvernement Intérimaire Haïtien le 29 Février 2004, le système judiciaire haïtien est transforme en une véritable machine de répression politique ou les progressistes et les partisans du mouvement LAVALAS sont arrêtés puis gardés en prison sans aucune justification légale et des personnes accusées de graves violations des Droits de l’Homme, de massacres et de kidnapping sont libérés de manière suspecte avec la complicité du Gouvernement Intérimaire Haïtien;

Considérant que la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti MINUSTAH au lieu de travailler à l’amélioration des Droits de l’Homme en Haïti a voulu plutôt mettre Haïti sous tutelle des Nation Unies en signant un accord de mise sous tutelle de la Police Nationale Haïtienne PNH avec le Gouvernement Intérimaire le 22 Février 2006 deux semaines après l’élection du nouveau Président, lequel accord a été dénoncé et annule; Considérant que, dans les élections du 7 Février 2006, le peuple haïtien en élisant au premier tour le Président René PREVAL a donné une leçon de démocratie au monde entier ;

En conséquence, l’Association Internationale des Juristes Démocrates salue l’élection du nouveau Président haïtien René PREVAL. Le Bureau de I’AIJD réuni a Cuba du 11 au 12 Avril 2006 réitère les résolutions de l’Assemblée Générale de I’AIJD au cours du congres de Paris et celle du bureau de I’AIJD a Sofia, Bulgarie, c’est-a-dire, la libération de toutes les personnes détenues sans inculpation ou prisonniers politiques ou prisonniers de conscience suivant Amnesty International avant l’investiture du Président PREVAL et demande au Secrétaire General, Me Kofi ANNAN, et au Conseil de Sécurité des Nations Unies de respecter la souveraineté et l’auto-détermination du peuple haïtien de choisir ses dirigeants.

La Havane, Cuba le 12 Avril 2006

Anglais