INVITATION  pour la célébration du  70ième anniversaire de la Charte des Nations Unies  En tant que Charte des peuples  Il y a 70 ans que la Charte de la Charte des Nations Unies a été signée. La Charte commence ainsi :

NOUS, PEUPLES DES NATIONS UNIES, RÉSOLUS   • à préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l’espace d’une vie humaine a infligé à  l’humanité d’indicibles souffrances,   • à proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la  personne humaine, dans l’égalité de droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites,   • à créer les conditions nécessaires au maintien de la justice et du respect des obligations nées des traités et  autres sources du droit international,   • à favoriser le progrès social et instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande,

Ce fut un événement essentiel dans l’Histoire de l’Humanité. Pour la première fois, elle édictait un droit  international universel et égalitaire, constitué de l’énoncé de principes fondamentaux et de règles d’application de  ces principes. Elle a mis hors la loi la guerre et le recours à la force, dans les relations internationales

On ne parle habituellement que de l’ONU, mais l’ONU est l’organisation qui a été créée par la Charte pour assurer  l’application de ce droit international et, parce que ce sont les peuples qui sont les victimes des guerres, elle confie  le droit international à la souveraineté des peuples, dans le plein exercice de leur droit de disposer d’eux‐mêmes et  leur obligation de respect mutuel, et l’ONU a été définie par la Charte comme le lieu où, par leurs Etats, les peuples  unissent leurs efforts.

Mais pour assumer les responsabilités que la Charte leur confère, il faut que les peuples la connaissent, donc la faire mieux connaitre par l’éducation et l’information, Les juristes y ont une responsabilité particulière. C’est pourquoi l’AIJD a décidé de tenir cette conférence internationale à Paris le 4 décembre et 5.  Elle est organisée par  Droit‐ Solidarité, l’organisation française affiliée à l’AIJD, en partenariat avec les associations d’anciens  combattants et mouvements pour la paix en France.

 Place:  Paris (France), Musée Social, 5 rue Las Cases (Metro Solférino)   Le 4 décembre de 14 à 18 heures sera consacré à la mise en valeur du contenu de la Charte  en faisant appel à des personnalités représentatives du plus haut niveau ainsi qu’à des juristes des  pays les plus divers,  Le 5 décembre, de 9.30 à 12.00 et de 14.00 à 18.00 sera consacré à l’étude des meilleurs  moyens d’assurer la promotion de la Charte et d’éliminer les obstacles à sa mise en œuvre ainsi qu’à  des exemples de comment la Charte peut servir aux luttes de peuples.

Anglais