Le bureau de l’AIJD réuni à Londres le 28 et 29 décembre 2009 à adopté sur proposition d’Augustin Kemadjou la résolution suivante

Nous membres de l’AIJD sommes préoccupés par la situation des droits de l’homme en Afrique en général et particulièrement en COTE D’IVOIRE, au DARFOUR, au TCHAD, en ETHIOPIE, au NIGER, en MAURITANIE et en REPUBLIQUE DEMOCRATQUE DU CONGO et  au SAHARA OCCIDENTAL.

Nous attirons l’attention de l’opinion internationale sur la famine qui sévit dans telle ou telle région du continent.

Nous saisissons l’occasion pour condamner les politiques des grandes firmes internationales accroissant la pollution détruisant l’environnement.

Nous condamnons l’exploitation des ressources des pays pauvres (Exploitation au NIGERIA et dans le Golfe de GUINEE)

Nous condamnons également les difficultés à la vente des médicaments génériques afin de combattre le sida ainsi que les agissements des multinationales dans les zones aurifères du continent.

Enfin nous condamnons les pays industrialisés  pollueurs historiques qui refusent une politique de grande envergure pour aider les pays Africains en particulier et les pays émergents en général.

Tous et Toutes, Nous avons un devoir d’informer l’opinion internationale sur tous ces maux qui ravagent l’Afrique.

L’expérience de l’AIJD est une garantie certaine pour faire progresser la cause du continent africain et un moyen de lutter efficacement contre l’afro pessimisme.